Bonjour à toutes et à tous et très bonne semaine... Je reprends donc le ChallengeAZ, il me manque encore 9 lettres!!! Il y a du boulot avant de se sentir en vacances!!! Opération Bac S réussie pour mon loulou.... je respire!!!!!

J'ai hésité sur la lettre à reprendre en 1er et j'ai décidé de prendre le U et de répondre en même temps à la question d'Agnès sur mon dernier article consacré à Zola et quelques autres (ici), j'y disais que je n'aimais pas Germinal et Agnès m'a demandé pourquoi......

Petit papier très personnel du coup....

J'ai plus de 50 ans, je me souviens d'une époque où il était interdit/peu recommandé d'avoir un accent du nord, où, si certains mots patois étaient utilisés tous les jours (ici on mange des chicons au gratin, pas des endives, la wassingue est recommandée pour nettoyer plutôt que la serpillère....), notre "langage" n'était pas considéré comme une vraie langue..... j'ai le souvenir des terrils que l'on rase (matériaux utilisés certes mais quand même), des chevalements/chevalets que l'on abat....

 

Jeune prof dans ma région, j'ai rencontré d'autres jeunes profs venus d'ailleurs, se moquant de notre accent, de nos tournures de phrase : nos "je te dis quoi", "entre les midis"....., nos murs de briques rouges ..... Rassurez-vous tout le monde n'a pas agi ainsi mais il y a des blessures qui marquent....

J'ai découvert aussi Germinal, Germinal qui en a "remis une couche" sur la misère du pays minier, les corons immondes où règnent misère, promiscuité..... en oubliant juste que tous les "corons" ne se ressemblent pas, que la misère n'empêche pas la dignité, que la condition des ouvriers dans les usines (quelque soit la région) n'était pas plus florissante et que ces corons étaient quand même un avantage non négligeable pour ceux qui y logeaient (j'ai reparlerai promis)....

Bref..... nous étions à la fois fiers et honteux de notre passé, ne sachant pas trop quoi en faire, certains voulant tout détruire, d'autres tout figer....

Ce sont les années 90 qui voient arriver un vrai changement dans l'entretien / la restauration / l'aménagement de notre patrimoine minier.... Les habitations minières sont restaurées, on installe des sondages de décompression (grisou), les vieux puits sont mis en sécurité et les têtes de puits matérialisées (je vous ai montré quelques plaques au cours du challenge, par exemple avec avaleresse). Les bâtiments les plus dangereux sont abattus... 

L'inscription du bassin minier au patrimoine mondial de l'UNESCO ne se fait pas si facilement que cela, il est reporté, retardé par diverses décisions politiques mais au cours des années 2010 divers monuments sont classés aux Monuments historiques (clic pour en voir la liste). Le site Wikimedia Commons présente une gigantesteque photothèque du monde minier.... (clic). En 2012 Frédéric Mitterand annonce que la France ne proposera que la candidature du bassin minier du Nord Pas-de-Calais à l'UNESCO et le 30 juin 2012 le bassin minier est officiellemen inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.....

Pas si mal pour un patrimoine que certains auraient voulu voir disparaître..... Vous avez pu rencontrer au cours de ce début de challenge un certain nombre de ces sites, j'en ai encore quelques uns à vous présenter, mais la liste complète des 353 sites classés se trouve ici. La synthèse du dossier d'inscription se trouve .

1

le site n°1

Fresnes sur Escaut

là où tout commence pour le charbon dans ma région, là où commence ma généalogie, là où débutent mes découvertes sur les mines, le développement de ma région, Fresnes la seconde ville de France à éclairer ses rues au gaz, la première à utiliser une machine à vapeur pour faire fonctionner des pompes d'extraction des eaux.... Fresnes, le berceau de ma famille....

A très vite, si vous voulez bien continuer à me suivre sur le challenge session de rattrapage...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer