Bonjour et bon dimanche... mardi. Toujours à la bourre dans le Challenge mais j'ai des circonstances atténuantes...à chaque fois que je prends un mot, un nom, un acte des archives, je pense avoir quelque chose de simple à traiter et me voilà embarquée dans la famille GOSTIAU ou dans l'histoire de France.... C'est ce qui m'est arrivé avec le I.....

 

i

 

de I comme Illégitime union à télégraphe

Il y a quelques temps, je cherchais un acte de naissance à Condé sur Escaut, en 1793 et voilà sur quoi je suis tombée par hasard (si le hasard existe...).

illégitime

5 Mi 051 R 006, Condé sur Escaut, NMD [1775-1802], page 622/1107

 

J'avoue avoir tiqué sur l'utilisation de certains mots : enfant "né de l'union illégitime" que les parents "ont prétendu contracter entre eux", le "soi-disant vicaire faisant les fonctions curiales en cette paroisse en vertu des seuls décrets de l'assemblée nationale sans mission ou institution canonique"  ou encore "en présence du nommé SOUPLET exerçant pendant la persécution les fonctions curiales en vertu des seuls décrets de l'assemblée nationale de france et sans avoir reçu à cet effet ni mission ni institution canonique". Et ce sur plusieurs actes.. J'avoue ne pas avoir compris de quoi il pouvait bien s'agir... vu le nombre d'enfants nés hors mariage... Un curé particulièrement strict?  mais... à Fresnes, village voisin, en 1793 on a officier d'état civil et non vicaire....

Retour sur le début du registre pour trouver une explication (page 611)

curé

(Je mets tout le texte car je le trouve très intéressant...)

 

Notre vicaire expose très nettement sa légitimité :

prêtre, licencié en Théologie, curé légitime de la paroisse, après avoir été précédemment arraché à nos fonctions pastorales par décret de l'assemblée nationale, pour nous être constamment refusé à la prestation du serment impie et sacrilège qu'elle exigeait de tous les ecclésiastiques,

et ayant été rappelé par sa Majesté l'Empereur et Roi le 13 juillet 1794 jour auquel l'armée victorieuse de sa dite Majesté a pris possession de la dite ville...

Là, j'ai réalisé que je connaissais bien peu l'histoire de France certes mais aussi et surtout l'histoire de ma région : j'ai habité Condé étant enfant, ma mère y a travaillé, j'y suis allée au lycée, j'y suis retournée (un peu) comme prof, mes fils y sont nés.....

Mais, les prêtres réfractaires dans ma région... je ne connaissais pas... je vais me documenter, j'ai trouvé cette découverte passionnante!!! Autre sujet d'étonnement, la 2nde partie de la "tirade'" de notre prêtre rebelle, sa Majesté l'Empereur et Roi? en 1794.... Bizarre, bizarre..... vive mon ami gogole, cherchons bien vite...

J'ai donc découvert que les troupes autrichiennes de François de Saxe-Cobourg ont occupé la ville de Condé après un blocus de 92 jours.

condé3

La ville sera libérée des Autrichiens par le général Schérer....

condé4

France, Dictionnaire encyclopédique par Philippe Le Bas (1841) pages 519 sqq

Pendant ce temps.... à Paris, le 4 août 1793, le Comité de Salut Public ordonne la construction de la première ligne télégraphique de l’histoire entre Paris et Lille. La ligne est achevée en août 1794, une dépêche arrive le 30 août 1794 qui annonce la reprise de Condé-sur-Escaut par les troupes françaises. Condé est rebaptisée Nord-Libre (Vieux-condé ville voisine sera appelée Vieux Nord libre, si si c'est vrai!!). L’effet est immédiat : on lance la construction de nouvelles lignes....Le télégraphe français sera utilisé jusqu’en 1854.

Vous voyez un acte étrange et me voici en train de revisiter l'histoire....

 

Très bonne soirée.
A très vite...

lapin