Bonjour, c'est un grand plaisir de participer à ce challenge. Je passe un temps fou sur le net à lire des articles passionnants, à découvrir des blogs..... Que du bonheur! Un grand merci à toutes et à tous..... Du coup, je me suis ouvert 1 compte twitter pour suivre!!!!! (Marie-Odile59, j'espère que c'est bien ça!!!! désolée mais je suis un peu quiche!!! ceci dit je me soigne.....)

3ème jour du challenge.... le C. Lettre qui a fait tilt tout de suite.....

Courrières....

Dans la famille, du côté de ma mère, la mine, les mineurs étaient des sujets qui nous intéressaient. Mon grand-père travaillait aux mines d'Anzin (59). Du coup Courrières était un nom connu mais je n'imaginais pas qu'un membre de la famille était parti travailler dans les mines du Pas de Calais. En cherchant tous les Sénécaux de la famille (je suis atteinte de compulsite aiguë!!!) j'ai découvert un Désiré Sénécaut né à Fresnes et décédé lors de cette catastrophe.....

Désiré Sénécaut naît à Fresnes sur Escaut le 14 janvier 1868 dans une famille de mineurs :

naissance

(mairie de Fresnes)

ce qui fait de lui un grand-oncle de ma grand-mère maternelle!!!! et oui......

parenté

 

Il se marie à Fresnes en 1895 avec une jeune veuve Eugénie Copin native de Fresnes, dont le mari est décédé à 24 ans (houilleur également, né à Fresnes) en 1891 à Billy Montigny. Comme beaucoup de Sénécaut, Désiré est ouvrier-mineur.

mariage senecaut

x sénécaut copin

le père est pensionné des mines,

les témoins sont tous ouvriers-mineurs eux-aussi

témoins

signature

 (Archives départementales du Nord, Fresnes sur Escaut, mariages 1895, 1Mi EC 25 3R008)

Après le mariage, la famille part s'installer à Billy Montigny, Désiré travaille toujours dans les mines, il est houilleur (ouvrier de fond, j'ai l'impression que houilleur est utilisé dans le Pas de Calais quand ouvrier-mineur l'est dans le Nord...)... Son fils Émile naît le 29 août 1905 entouré lui-aussi par des houilleurs :

 

fils de Senecaut

Archives du Pas-de-Calais, Billy Montigny 1906, 3E 133/18

 

Mais quelques mois plus tard.... c'est la catastrophe : 10 mars 1906, vers 6h30, explosion dans les mines, 1 099 morts, c'est la catastrophe minière la plus importante en Europe.

"En ce 9 mars 1906, les ingénieurs ont chargé les mineurs d'éteindre un incendie au fond de la mine : des galeries sont murées pour priver le feu d'oxygène. Le 10 mars, après une visite de l'ingénieur au fond, 1 800 ouvriers descendent prendre leur travail.

Peu avant 7 heures, une explosion gigantesque se produit : 110 kilomètres de galeries sont ravagées : une cage est projetée hors du puits qui fait office de canon. Les galeries s'effondrent , les puits sont obturés."

(Histoire des Mineurs du Nord Pas-de-Calais ... à usage de leurs petits-enfants, Guy Dubois)

On parle toujours de la catastrophe de Courrières même si aucun mort n'est à déplorer sur la commune mais c'est là que siège la Compagnie des Mines.....

Je possède 3 CPA concernant cette tragédie :

CPA Courrières, remontée des victimes

CPA Courrières, cortège

 

et celle-ci qui concerne la fosse dans laquelle est mort Désiré Sénécaut, 38 ans, père d'un tout jeune Emile...

CPA Courrières, fosse n°2

(Je reviendrais sur cette carte..... bientôt!!!)

Acte de décès de Désiré Sénécaut : le 10 mars 1906 à Billy-Montigny

décès Désiré Senecaut

(Archives du Pas-de Calais, Billy Montigny, décès, 1906, 3 E133/18)

Les pages des archives de 1906 sont très émouvantes et très "violentes", des noms égrenés, de très jeunes hommes, de moins jeunes, tous fauchés de façon épouvantable....

Je découvre également dans ces archives que le frère de Eugénie Copin meurt lui-aussi dans la fosse n°2, puis que c'est son fils  Emile qui meurt le 6 aoüt de cette même année, âgé de 11 mois et 6 jours....

décès fils Senecaut

 

Elle fait partie de ces femmes de mineurs que le sort n'a pas épargné..... Je ne sais pas ce qu'elle devient ensuite, je ne l'ai pas revue sur Billy Montigny.... Je chercherai sur Fresnes, sait-on jamais....

 

Quelques liens pour aller plus loin :

Wikipédia bien sûr, avec (entre autre) les chiffres des morts par villes, et la répartition par âge.... 27% des victimes ont entre 13 et 18 ans...

une interview (1973) du dernier rescapé de Courrières

un dossier du site des Charbonnages de France qui reprend le déroulement de la catastrophes et ses suites tant sociales, économiques que technologiques.....

les listes des morts de la catastrophe de Courrières avec des renseignements divers, des actes de décès....

il y en a bien sûr beaucoup d'autres..... Si vous avez des témoignages ou d'autres liens sur cette catastrophe, ils m'intéressent beaucoup.....